l’Habitat participatif made in Courdimanche  du

2017 11 Article 13 commune

retrouver l’article  sur le WEBZIN de Cergy-Pontoise en cliquant ici

Un groupe de Cergypontains s’apprête à faire construire à Courdimanche un « habitat éco-participatif » où il reste quelques logements disponibles. Explications.

Les premiers habitants du tout nouvel écoquartier du Bois d’Aton à Courdimanche ont emménagé en fin d’été. Savent-ils qu’à deux pas de chez eux, un projet immobilier un peu particulier va bientôt voir le jour ? Son nom de code : Atonix

Mieux vivre ensemble

Au printemps prochain, la construction de 10 nouveaux logements va débuter sur un terrain de 2800 m². Cette opération n’est pas portée par un promoteur mais par un groupe de Cergypontains qui a imaginé l’habitat de ses rêves : écologique, intergénérationnel et participatif. « Nous voulons habiter différemment pour mieux vivre ensemble », résume Nathalie Cordier, membre du collectif à l’origine du projet.

Une architecture bioclimatique

Ces logements de 60 à 120 m² – individuels mais accolés les uns aux autres – seront édifiés selon les principes de l’architecture bioclimatique. C’est-à-dire que leur implantation et leur orientation sera pensée pour qu’ils bénéficient du maximum d’une luminosité et d’une chaleur naturelle. Construits en bois, chauffés – 4 mois dans l’année – grâce à des VMC double-flux, ils afficheront des performances énergétiques très élevées, proches de celles d’un habitat passif. Ajoutez à cela et un système de récupération des eaux de pluie pour différents usages de la maison (alimentation des toilettes, arrosage du jardin) et le tableau de la maison écologique est presque complet.

Le projet d'habitat partagé Atonix à Cergy-Pontoise

Le projet Atonix, au sein de l’éco-quartier du Bois d’Aton à Courdimanche.

Des espaces communs

Mais l’aspect environnemental n’est qu’une facette du projet Atonix. Ce à quoi tiennent particulièrement ses futurs propriétaires – familles de tous âges, personnes seules, en couples, avec ou sans enfants – c’est sa dimension participative. Cela se traduit très concrètement par des espaces partagés gérés en commun : une buanderie, un local à vélos, une chambre d’amis, mais aussi une salle commune dédiée aux fêtes de famille, aux jeux pour enfants ou aux ateliers proposés par les uns et les autres, ainsi qu’un grand jardin avec son poulailler, son composteur et son système d’épuration d’eau par les plantes et, là aussi, sa gestion collective.

Partage et convivialité

Il reste plusieurs logements disponibles au sein d’Atonix. Des logements de 60, 70 et 115 m² dont la livraison est prévue courant 2019. A qui s’adressent-ils ? A des personnes animées par ces mêmes valeurs de partage et de convivialité que portent haut et fort les initiateurs du projet. Et qui ont aussi, disons-le, une sensibilité écologique. Pour le reste – âge, profession, configuration familiale – tout est ouvert !

Pour plus d’information sur le projet Atonix, sur les logements disponibles, leur financement (via un prêt social locatif d’accession à la propriété)

 

 

GUISE L'habitat participatif sous le toit du Familistère  du

Le Courrier picard – L’habitat participatif sous le toit du Familistère – Saint – Quentin – …
Saint-Quentin – Chauny
Dimanche 20 Mai 2012

Ecologis compiègnois et Eco habitat groupé ont présenté l’habitat participatif.

Cinq projets d’habitat participatif sont en gestation en Picardie. Un mode d’hébergement mal connu. Deux associations de logement expliquent.

L’habitat participatif ? Vivre ensemble dans un même espace. Pour présenter l’habitat participatif sous tous ces angles, les organisateurs (Ecologis compiègnois et Eco habitat groupé) de la rencontre sur ce thème ont choisi comme cadre d’accueil le Familistère. Lire la suite »