Genèse  du

 2016

Substitution de bailleur social

Analyse du cycle de vie du bâtiment avec Ekopolis et l’Adème.

Début de viabilisation de l’écoquartier.

2015  

Juillet    Obtention du permis de construire

Février  Signature de la promesse de vente

2014

Mai
Début de notre collaboration avec le bureau d’étude VRD (Voiries et réseaux divers) « BTC de Philippe TRONQUOY »

Avril

  • Embauche de l’entreprise Sol Conseil pour l’étude géotechnique des sols. Ils ont, pour cela, effectué les FORAGES sur notre parcelle, pour connaître le type de fondation dont nous aurons besoins.
  • Le terrain de l’éco-quartier prend forme la terre est remise sur chaque parcelle, la rue principale se dessine et le bois pédagogique est planté.
  • Début de collaboration avec Maitre Fabienne Collin, notaire, pour la signature de la promesse de vente.

 

Mars
Début de Collaboration avec le Bureau d’étude Technique qui travaille sur les aspects thermiques, énergétiques et économiques du bâtiment. Il est constitué de deux entreprises : GEONOMIA et ECOBAT, qui collaborent pour l’étude de la compacité de notre bâtiment, l’isolation phonique et le conseil dans le choix des matériaux.

2013

Juillet

  • Le GROUPE d’Atonix est complet il compte 10 familles.
  • Choix d’inclure le Bailleur Social « Habitat Solidaire » dans notre projet.
    www.habitats-solidaires.fr
  • La Fondation de France accepte de soutenir notre projet en finançant une partie de notre l’AMO (Accompagnement à Maitrise d’Ouvrage)

Avril
Nous faisons le choix de nous faire accompagner par Ingrid AVOT comme Assistante à Maîtrise d’Ouvrage (AMO).

Janvier
Signature du contrat avec notre avocate, Patricia BITTER, qui a pour rôle de nous apporter une aide juridique et la relecture de tous les contrats.

 

2012

Décembre

  • Choix de notre architecte
    Parmi les 4 que nous avons rencontré
    , c’est donc avec le cabinet d’Architecture « Denis Targowla » que nous travaillerons.
    Nos architectes se nomment Denis Targowla et Wiseth Ham.
    www.targowla.com
  • Première rencontre avec la SPLA (Société Publique Locale d’Aménagement) de Cergy Pontoise, pour présenter notre projet.
  • L’association est déclarée ; elle passe au journal officiel du 8 décembre 2012

Aout
Création de notre site Internet

Juillet
Approbation définitive de notre charte après 3 mois de travail.

Mars
Choix du nom de l’association et vote des statuts débutés fin février.

2011

Prise de contact avec la commune de Courdimanche qui programme la construction d’un éco-quartier. Madame le Maire et son équipe accueillent très favorablement le projet d’habitat groupé.

 

Lieu  du

Sur la commune de Courdimanche, dans le Val d’Oise (95), dans un futur éco-quartier.

Terrain

Les atouts du lieu :

  • Nous espérons, pour bâtir notre projet, profiter d’un environnement cohérent avec notre démarche : l’éco-quartier.
  • Ce quartier est desservi par les transports en commun (bus et RER A). Un projet d’implantation d’un poste de voiture partagée est pressenti.
  • Le centre ville, peu éloigné, propose des commerces de proximité et un réseau de circuits courts peut être mis en place.
  • La ville a défini un équilibre entre l’offre de services (crèche, école…) et le nombre de nouveaux habitants pouvant être accueillis, une jauge qu’elle s’engage à ne pas dépasser.
  • Une offre culturelle de qualité et variée est rapidement accessible.
  • Le quartier fera le lien entre la ville (nord) et la ruralité (sud)
  • Le terrain jouxtera une parcelle de terre appartenant à l’état, que nous envisageons de louer pour créer un potager, un verger et plus si affinités….

Les questions autour du lieu :

  • Les lignes à moyenne tension ont fait l’objet d’une étude qui a conclu à l’innocuité des ondes électromagnétiques. Quant aux lignes à haute tension, elles devraient être peu visibles depuis l’éco quartier, elles sont éloignées et  placées au nord.
  • L’absence d’arbre (dans un lieu connu sous le vocable Bois d’Aton !), sera temporaire. La commune souhaite planter une bande d’arbres pour isoler le quartier des lignes à moyenne tension, avant le début des travaux de construction.
  • Le cabinet Cèdre réfléchit à l’aménagement des espaces verts qui pourraient débuter avant la réalisation des espaces bâtis : un autre sens des priorités.
  • Les fouilles archéologiques n’impacteront pas le calendrier des travaux. Débutées, ces fouilles sont relativement connues, pas de surprise en vue. Un site occupé depuis si longtemps, n’est  ce pas le signe de qualités intrinsèques ?

Pour plus d’informations sur l’éco-quartier de Courdimanche, cliquer ici.

Le terrain : Nous devrions bénéficier d’une surface de 3000m² pour l’achat de 1000m² constructible. Les habitations devront être positionnées stratégiquement pour qu’elles puissent être exposées au sud pour compatibilité bio-climatique.

Le plan du futur éco-quartier :

Et quelques photos de Courdimanche :





Date  du

Le terrain sera acheté au premier semestre 2014. Viabilisation incluse (Eau, électricité et téléphone placé en bordure de terrain).

La fin des travaux est espérée pour début 2016.

Architecture  du

Les conditions de constructions :

La SPLA (société publique locale d’aménagement) de l’agglomération de Cergy est l’aménageur de l’éco-quartier. L’aménageur a écrit le cahier des charges contenant la disposition des habitations les unes par rapport aux autres, la hauteur maxi des bâtiments…

L’aménageur a ensuite choisi le cabinet Archétude pour élaborer le cahier des charges architectural, en cours de réalisation (en juin 2013).

La phytoépuration est envisageable pour la buanderie commune. Pour le reste des habitations, en référence au schéma directeur d’assainissement, nous avons l’obligation de nous raccorder au tout-à-l’égout pour les eaux usées.

Forme du projet architectural :

  • Construction bioclimatique, passive et écologique
  • Toilette sèche pour plusieurs habitations
  • Ventilation double-flux, puits canadien et poêle ont été évoqués.

Les surfaces d’habitation des familles participant au projet varient pour le moment entre 60 et 130m² sur un, deux ou trois niveaux (les constructions de l’écoquartier étant limitées à trois niveaux).

Chacun ayant un petit espace vert individuel, entre 30 et 50m², attenant à son habitation ou sous forme de terrasse.

Nous avons évoqué la nécessaire harmonie de nos habitations tout ayant chacune sa particularité qui puisse la distinguer facilement des autres.

Pour un gain de place et d’énergie les maisons auraient des parois communes (lors de la construction une attention sera portée sur l’isolation phonique) et orientées dans une même direction pour répondre à une logique de construction bioclimatique et passive.

Parties communes  du

Pour les parties communes, nous prenons le parti pris de prévoir tout ce qui nous ferait plaisir sans se limiter par des contraintes budgétaires.

Parties intérieures :

  • Une chambre d’amis, voire un studio (chambre, douche, WC) qui pourrait être une transition vers une chambre d’hôte.
  • Une salle commune peut servir de salle de réunion, de salle pour prendre des repas, de bibliothèque, de salle de projection, salle de jeux pour les enfants, atelier de loisir créatif…  Parce que nous pensons qu’il serait bien d’y adjoindre un coin cuisine, nous pensons qu’il serait bon de combiner la chambre d’amis et la salle commune. Nous estimons le tout dans 80m².
  • Un atelier de bricolage, avec placards de rangements (minimum 30m²)
  • Une buanderie pouvant accueillir machines à laver, bac à laver, frigos et congélateurs, place pour sécher le linge.
  • Une cave pour conserver le vin et d’autres denrées alimentaires (2m² par famille).
  • Un garage à vélos et à poussettes (local poubelles)

Parties extérieures :

  • Jardin potager
  • Réfléchir à la récupération des eaux pour l’arrosage.
  • Des activités complémentaires sont envisagées : élevage d’ânes, poulailler, four à pain, ruches…
  • Les espaces verts autour de l’habitat groupé pourraient contenir des parties privatives et des parties communes, un espace de jeux pour les enfants. Chaque maison pourrait avoir une terrasse privative. (A définir selon le besoin de chacun : entre 25 et 50m²)
    Nous avons évoqué la délimitation de notre habitat groupé par un muret, végétation infranchissable basse ou autre pour la sécurité des enfants en bas âge, tout en gardant l’ouverture sur le voisinage.
  • Un espace de stockage du bois de chauffage, si nécessaire (peut-être pour la salle commune) et qui pourrait être construit par nos soins.
  • Un espace de stationnement pour les voitures

Coût  du

Nos premières estimation de coût de construction était de 2000 €/m² (hors terrain et partenaires).

Actuellement nous savons que pour réaliser notre projet nous devrons avoir un coût de construction d’un maximum de 1500€ du mettre carré, auxquels se rajoute toutes les autres prestations (jardin, voiries, cave…) et nos partenaires.

Notre projet architectural va être prochainement étudié par des entreprise ou un économiste pour avoir un coût prévisionnel.

Nous somme sur des budgets tout compris (logement individuel, parties communes et terrain), pour une famille aillant 100 m², d’environ 314 000€.